12h45 Terrasse. Charlotte Gainsbourg The songs that we sing

 

L'allitération m'a appris qu'elle prenait des cours de salsa et que ça lui plaisait beaucoup. La trentenaire célibataire qui prend des cours de salsa est dans l'antichambre de Meetic, c'est le dernier barreau de l'échelle comme dirait Serge :

 "Elle doit vraiment être au bord du gouffre, et j'en ai vu pas mal des mecs au bord du gouffre dans mon boulot".

Seuls les cinéphiles les plus avertis peuvent comprendre de quel film cette  réplique est tirée, c'est réservé à ceux qui n'ont jamais vu un Truffaut mais qui sont incollables sur la carrière de Farrugia réalisateur. Ah Farrugia, il doit bien se marrer là haut avec Coluche, Desproges et Supernana.  


Cela dit mon allitération a bien des excuses pour être au bord du gouffre : elle vient de rater un concours à l'université. Les dés étaient pipés, comme toujours. Il y avait 28 admissibles et rien qu'en lisant les noms j'ai deviné à qui le concours serait donné, ou plutôt offert sur un plateau orné d'hypocrisie. Ce n'était pas bien compliqué à deviner il suffisait d'observer les rapprochements opérés ces dernières semaines. Les postes ne sont pas donnés aux plus méritants, ils sont donnés à ceux qui sont les mieux cooptés. On fait plaisir aux amis, aux plus serviles ou aux plus intrigants. Les autres, les connards qui pensent que leur travail et leurs qualités pourront être reconnus ne sont là que pour servir d'alibis. Ce sont des alibis d'équité et de justice. C'est comme s'ils fabriquaient la bombe qui les anéantira.

Peut-être suis-je paranoïaque ? Peut-être est-ce une coïncidence et que cette nana qui avait les appuis les plus haut placés étaient aussi la plus valeureuse ? Bon gars comme je suis je serais prêt à le croire, sauf que ce doit être la dixième fois consécutive que je sais qui va gagner la partie avant le début du match. Tout le monde le sait, mais tout le monde joue le jeu de l'hypocrisie avec application et on félicite chaleureusement l'heureux lauréat, c'est à gerber.

 
Le plus affligeant dans tout cela c'est que dans cette belle communauté qui  s'arrange si bien de compromissions et des petits arrangements entre amis on se revendique de gauche. On prétend porter hautes les couleurs du service publique alors qu'on en est le fossoyeur zélé. Ce ne sont pas des salauds,  juste des femmes et des hommes qui manquent d'envergure,  des êtres humains comme moi.  

LET IT BE